La redevance audiovisuelle : une atteinte à la liberté de penser ?

Si, dans les années trente, il était logique de financer les infrastructures pour un auditoire limité, il est actuellement, avec l'apparition de médias privés, totalement incohérent de demander aux français de financer des chaînes publiques. A fortiori quand ces chaînes sont politisées à outrance et ne représentent qu'une seule forme de pensée en décalage complet avec une majorité de citoyens. Demander aux citoyens 138 euros par an pour des chaînes de propagande est au minimum une atteinte grave à la liberté de penser (...) Les chaînes publiques doivent donc être sur le même plan que les chaînes privées et vivre…

2 commentaires