La redevance audiovisuelle : une atteinte à la liberté de penser ?

La redevance audiovisuelle : une atteinte à la liberté de penser ?

Si, dans les années trente, il était logique de financer les infrastructures pour un auditoire limité, il est actuellement, avec l’apparition de médias privés, totalement incohérent de demander aux français de financer des chaînes publiques. A fortiori quand ces chaînes sont politisées à outrance et ne représentent qu’une seule forme de pensée en décalage complet avec une majorité de citoyens.

Demander aux citoyens 138 euros par an pour des chaînes de propagande est au minimum une atteinte grave à la liberté de penser (…)

Les chaînes publiques doivent donc être sur le même plan que les chaînes privées et vivre sur leurs auditoires sans aucun revenu venant des contribuables. Demander aux citoyens 138 euros par an pour des chaînes de propagande est au minimum une atteinte grave à la liberté de penser et donc de financer en son âme et conscience ce que l’on veut. Peu de français savent que la redevance ne sert qu’à financer les chaînes publiques quand les chaînes privées ne reçoivent rien. Certaines chaînes sont payantes et chacun est libre de s’abonner ou non, on peut donc envisager de crypter les chaînes publiques afin que seuls ceux qui les veulent payent. On peut donc envisager que la redevance soit supprimée et que les chaînes publiques s’autofinancent de différentes manières.

Vu le positionnement politique et idéologique des chaînes publiques il est inconvenant de demander à tous les contribuables de les financer. Le mieux pour favoriser la création francophone serait d’imposer un quota à toutes les chaînes mais sans que ce soient les contribuables qui payent. Vu aussi la partialité de nombreux journalistes il serait aussi utile de créer d’autres écoles de journalisme afin que la pluralité soit vraiment respectée.

Rendre aux citoyens 138 euros par an devrait apparaître, à tous ceux qui aiment la liberté, comme la seule voie respectueuse de la démocratie.

Michel Menneson

 

RETOUR AUX ARTICLES

Cet article a 2 commentaires

  1. Denisot

    Actuellement nos postes de TV sont éteins, marre de la propagande, des mensonges, des pubs de lobbystes, des marchands de médicaments qui nous gouvernent et mettent à bas notre économie, des politiciens corrompus !
    Nous sommes pour la plus part obliger de financer d’autres médias qui font réellement un travail de journalistes d’investigations, de s’abonner à des chaînes qui ne pratiquent pas la censure, de partager sur des réseaux pour réinformer les citoyens.
    Mes impôts sont le fruits de mon travail et je n’autorise pas l’état à subventionner à coup de milliard des médias gérer par des groupes appartenant à l’état profond, pour proclamer la parole unique pour la pensée unique.
    Ces milliards devraient servir à nos services public genre ouvrir des lits d’hôpitaux ! monter des infrastructure contre la délinquance, favoriser l’emploi….

  2. menneson

    Exact notre propos serait un fléchage des impôts et taxes pour savoir vraiment où va notre argent.

Laisser un commentaire