Le poste de préfet se justifie-t-il encore ?

You are currently viewing Le poste de préfet se justifie-t-il encore ?

Il ne faut pas oublier que cette fonction fut créée pour permettre à l’empereur d’établir son pouvoir sur le territoire. La république, ayant peur des départements souvent rebelles face au pouvoir parisien, maintient cette fonction dans le seul but de museler les citoyens en prétextant que c’est pour l’intérêt de la nation. Nul n’osa supprimer cette fonction aussi coûteuse qu’inutile.

En instaurant une démocratie réelle et donnant aux élus départementaux un réel pouvoir de gestion avec une fiscalité propre et décidée localement, la présence d’un représentant de l’état sur le département ne peut en aucune manière se justifier.

Le sénat ou (assemblée territoriale) peut parfaitement jouer le rôle d’harmonisation des territoires dans le respect des spécificités locales. Le rôle de l’état ne doit plus être la gestion des territoires il doit seulement faire en sorte que les lois soient appliquées sur la totalité du territoire mais sans intervenir sur le quotidien qui doit revenir aux élus locaux.

Si le rôle du préfet est d’assurer l’organisation de la police et de la justice nationale on peut se poser la question sur le nombre voir même l’utilité du garde des sceaux. Ce maillon administratif paraît de plus en plus incompatible avec l’instauration de la démocratie.

Avec des départements élus et retrouvant leur autonomie de gestion la fonction de préfet ne se justifie plus.

Michel Menneson

 

RETOUR AUX ARTICLES

Laisser un commentaire